Cultiver le Chénopode bon-Henri en décembre

Cultiver le Chénopode Bon-Henri en décembre

Introduction

Le chénopode bon-henri, également connu sous le nom d’ansérine bon-henri ou épinard sauvage, est une plante comestible rustique et facile à cultiver. Originaire d’Europe et d’Asie, elle s’adapte à une large gamme de climats et de sols. Sa culture en décembre est possible dans les régions aux hivers doux, permettant de profiter de ses feuilles savoureuses tout au long de l’année.

Conditions de croissance

  • Climat: Le chénopode bon-henri apprécie les climats tempérés à frais, avec des hivers doux et des étés modérés. Il tolère bien le gel léger et peut survivre à des températures hivernales allant jusqu’à -15°C.
  • Exposition: Installez le chénopode bon-henri dans un endroit ensoleillé ou à demi-ombre. Il s’épanouit dans des sols bien drainés, riches en matière organique et neutres à légèrement alcalins.

Plantation

  • Période de plantation: La plantation en décembre est possible dans les régions aux hivers doux.
  • Préparation du sol: Ameublissez le sol en profondeur et incorporez du compost ou du fumier bien décomposé pour améliorer la fertilité et le drainage.
  • Espacement: Semez les graines ou plantez les jeunes plants à 30 cm de distance les uns des autres.
  • Semis: Semez les graines directement en pleine terre à 1 cm de profondeur.
  • Plantation de jeunes plants: Creusez un trou légèrement plus grand que la motte des jeunes plants et installez-les en veillant à ce que la surface de la motte soit au niveau du sol. Tassez fermement le sol autour des plants et arrosez abondamment.

Soins

  • Arrosage: Arrosez régulièrement le chénopode bon-henri, surtout pendant les périodes sèches, en veillant à maintenir le sol humide mais sans le détremper.
  • Paillage: Appliquez une couche de paillis organique autour des plants pour conserver l’humidité du sol, supprimer les mauvaises herbes et réguler la température du sol.
  • Fertilisation: Un apport d’engrais riche en azote au printemps favorise la croissance des feuilles.
  • Binage: Désherbez régulièrement autour des plants pour éviter la concurrence des adventices.
Vous aimerez aussi :   Cultiver le Chou à Annecy (Haute-Savoie)

Protection hivernale

  • Paillage: Couvrez la base des plants avec une couche épaisse de paillis organique, comme de la paille ou des feuilles mortes, pour protéger les racines du gel.
  • Abri: Dans les régions aux hivers plus froids, installez un voile d’hivernage ou une couverture en plastique autour des plants pour les protéger du gel et du vent.

Récolte et stockage

  • Récolte: Les feuilles du chénopode bon-henri peuvent être récoltées dès qu’elles atteignent une taille de 10 à 15 cm. La récolte peut se faire tout au long de l’année, mais les feuilles sont particulièrement tendres et savoureuses au printemps et en automne.
  • Stockage: Les feuilles fraîches se conservent quelques jours au réfrigérateur dans un sac en papier perforé. Vous pouvez également les congeler pour une conservation plus longue.

Conclusion

Le chénopode bon-henri est une plante facile à cultiver et gratifiante qui offre une délicieuse source de nutriments tout au long de l’année. Sa culture en décembre est possible dans les régions aux hivers doux, permettant de profiter de ses feuilles savoureuses même pendant les mois les plus froids. Avec un peu de soin et d’attention, vous pourrez ajouter cette plante précieuse à votre jardin et savourer ses bienfaits toute l’année.